17 novembre 2011

★ L'aventure des 1 an, première partie ★

Où il sera question de notre duo préféré, d'une invitée surprise, du projet Pas sage Obligé, de confidences, de chiffres et de fiesta !
Où on lira de belles expressions croustillantes, de la tension, de l'émotion.
Où on sentira de l'énergie à revendre, de l'inspiration, de la sérénité malgré tout.
Où on se rendra compte que « Pas sage Obligé » est en pleine possession de ses moyens, et à de beaux projets à partager avec vous !

Prêts ?
Bonne lecture !

Oh, mais vous aurez remarqué que j'ai de nouveau piqué le clavier aux filles et que je m'impose dans leur espace ! Rassurez-vous je ne fais que passer ; )
Je viens simplement vous conter l'histoire de deux filles, les cheveux aux vents, le sourire Colgate© en coin, qui admirent leur œuvre, le cœur paisible et la certitude du travail accompli en toute sérénité...

Han han ! Vous y avez cru ?!!
Même pas en rêve ! Elles sont au bord de l’hystérie, de la crise de nerfs ou du bon gros pétage de plombs !
Sur un fil je vous dis !

Pourquoi ? Imaginez juste :
une fiesta de tous les diables le 19 novembre à préparer (d'ailleurs courez vite chercher vos invitations. Sans ? Pas de fiesta!!)
Un site web marchand à ouvrir, c'est pas genre elles ont 50 000 produits a renseigner !
La boutique à faire tourner.

Trois. Trois trucs qui ne prennent pas de temps, pas d’énergie et qui ne génèrent pas, mais alors pas du tout, de doutes, de stress et d’inquiétudes !!

C'est donc des filles sereines, calmes, disponibles que j'ai interviewé un mardi matin en boutique !
Bon d'accord j’arrête de vous raconter n'importe quoi !
La vérité c'est que la boutique était remplie de cartons, les filles couraient partout et que les coller sur une chaise un petit moment n'a pas été simple !!
Et quand enfin on a réussi à se concentrer un moment pour discuter de cette fameuse première année... ben... la magie a opéré !

Faut dire que je suis acquise à la cause depuis longtemps mais là encore, j'ai été emportée par ces amazones des temps modernes, qui contre vents et marées, imposent leur boutique et leur vision du monde. Je reste à chaque fois frappée par leur acharnement quotidien, leur énergie et le petit soupçon de tête de pioche qui va bien !

Un an, un an déjà et seulement ! Un an et si vous connaissiez tous leurs projets vous verriez qu'elles n'ont même pas passé la seconde tellement ça bouillonne, ça vibre, ça fourmille d'idées plus géniales les unes que les autres ! Mais ça c'est pour plus tard lorsque les fruits de la réflexion seront à maturité, qu'elles vous en reparleront !

Aujourd'hui il est juste question de se retourner sur l'année écoulée et faire un petit bilan très subjectif pour voir ce que devient ce beau projet qu'est Passage Obligé.

En questions / réponses voilà une photographie des filles un an après le Big Day !
Je me permettrais quelques apartés, vous vous en doutez bien, il faut dire qu'il y a du croustillant, du sensible et je ne pouvais pas passer à côté !
Alors, furtivement, j'ai attrapé Anne, je me suis mise en face et j'ai commencé à lui poser mes questions !

anne

La première qui m'intéressait était de savoir si la boutique d'aujourd'hui correspondait à la boutique qu'elle s'était imaginé au départ du projet ?
« L'idée d'origine était différente, mais la base est toujours là. Je me rend compte qu'au fil du temps elle a évolué. C'est dû aux rencontres avec les créateurs, les personnes extérieures au projet. Les choses ont mûri et l'inspiration a évolué. La motivation de continuer à chercher vient de nos clients, on a toujours envie d'en faire plus, de toujours proposer de nouvelles choses à découvrir ! La boutique suit ces évolutions en même temps que nous !»

Comment décrirais tu la boutique aujourd'hui ?
« L'aspect essentiel de la boutique aujourd'hui c'est cette âme d'artiste qu'il y a. On a eu de très belles rencontres avec par exemple The Sheepest, colleur de mouton urbain, Sébastien Bess créateur de Tee Shirt, qui va proposer une collection exclusive. L'art est entré à la boutique, ce n'est pas forcement ce qu'on avait prévu au début. C'est grâce aux nouvelles rencontres, au fait que des personnes entendent parler de nous et viennent nous voir. »

Qu'est ce que tu aimes dans cette boutique ?
« J'aime son atmosphère. Je m'y sent chez moi. A tel point qu'on y a fait des soirées ! Je n'y ai encore jamais dormi !! Dans cette boutique il y a une âme qui s'installe réellement, il y notre emprunte à Sandy et moi. Aujourd'hui la boutique c'est nous ! On décide de tout, personne ne nous dis ce qu'on doit faire. »

// M'est avis qu'il aurait aucune chance celui qui chercherait à imposer son point de vue !!

Si tu avais une baguette magique, qu'est ce que tu changerais dans cette boutique ?
Je pousserais les murs ! J'agrandirais ! J'aurais aimé qu'on puisse créer des espaces, des univers, présenter un genre d'appartement idéal décoré avec tous ce qu'on aime ! »

// Là c'est sur vous l'auriez retrouvés sous une couette au petit matin : )

Le projet Pas sage obligé est construit autour de l'idée de salon de thé/atelier/boutique. C'est cet aspect qu'on va aborder maintenant avec Anne.

Que penses tu, après 1an, du projet de départ ?
« On est dans le vrai ! On est dans l'air du temps, on a été les premières sur Grenoble a monter ce genre de concept, aujourd'hui on est copié ! Si c'était à refaire, je referais tout de la même façon ! Le cœur du projet est juste ! »

Quel réception a le salon de thé auprès des clients ?
« C'est inattendu des clients ! Les gens ne comprennent pas tout de suite le concept, c'est plus évident l'été avec la terrasse. Mais certains clients ont aujourd'hui pris l'habitude de passer boire un thé/café pour être dans l'ambiance de la boutique. La on se dit qu'on a réussit notre objectif ! »

Les ateliers, qu'est ce que tu peux en dire ?
« La couture fait toujours partie du projet. On est toujours en train de tester des nouvelles propositions ! Certains ateliers fonctionnent moins bien que d'autres. Vu qu'on fonctionne par trimestre on peut ajuster du coup ! Les intervenants sont en majorités des femmes, on se concerte pour les choisir mais c'est Sandy qui gère cette partie du travail. Il faut respecter l'image de Passage Obligé. Les participan(t)es sont ravi(e)s ! On a été obligé de mettre en place une carte d'abonnement ! Les gens reviennent ! »

Dans tes anecdotes personnelles, qu'est ce que tu retiens en positif et en négatif ?
« Il y a de chouette moment de rencontre avec les créateurs, ou des moments tous bêtes où on nous dit que la boutique est belle, que ça manquait à Grenoble ! C'est le bonheur du quotidien, c'est ce qui me pousse à en faire toujours plus !! »

« Les pires moments ? C'est les moment de doutes, d'angoisses de craintes. Créer son entreprise c'est pas simple, on a des bâtons dans les roues tous les jours, c'est une vraie bataille au quotidien. De l’extérieur on voit de beaux produits, une ambiance festive mais c'est un vrai travail parfois difficile pour en arriver là! »

Et les clients dans tout ça ? Les plus fous ?!
« Valérie ! Une visite hebdomadaire, elle scrute toute la boutique et à toujours un coup de cœur !! »


C O U P E Z !


L'heure avait tourné malheureusement trop vite, Anne devait s'envoler vers son rendez-vous avant qu'on puisse terminer !
Sans vraiment m'en rendre compte, je me suis retrouvée chargée de positif et d’énergie !!
Ce que je ne vous ais pas dit c'est que pendant toute l'interview, Anne ne s'est pas départie de son sourire et ses jolis yeux bleus pétillaient d'une vitalité incroyable. De l’énergie à l’état brut !
Voila un petit bout de femme bien solide et les deux pieds dans la terre !

A demain pour la suite : )

---------------------

Merci Sarah...

Posté par Pas Sage Oblige à 18:05 - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,


Commentaires sur ★ L'aventure des 1 an, première partie ★

  • Wahou!! Je passe samedi aprèm pour avoir mon invit ok sandy?

    Posté par Miss Millimètre, 17 novembre 2011 à 19:59 | | Répondre
  • OOh très chouette cet article ! je n'ai toujours pas eu le temps de revenir vous voir.. Je pense que je n'y couperai plus très longtemps, un petit thé chez vous me réchaufferait bien le bout des doigts.. Et du coeur !

    Posté par Mathilde, 17 novembre 2011 à 20:12 | | Répondre
  • Joli billet!

    Posté par Artichaut cerise, 17 novembre 2011 à 20:20 | | Répondre
  • j'en ai l'eau à la bouche c'est beau c'est grandiose! je vous souhaite un bel anniversaire même si je ne serais pas là samedi moi la stephanoise mais la prochaine fois que je suis sur grenoble c'est passage obligé car je suis pas sage c'est obligé quand on est devant une si sympathique boutique
    bravo à toutes les 2
    nathalie

    Posté par nathalie, 17 novembre 2011 à 22:38 | | Répondre
Nouveau commentaire