Le refus des banques a sapé le moral des troupes.
L'été aidant la léthargie estivale gagne du terrain. Je crois qu'on peut dire : « jamais au mois d'août la création d'une entreprise » mais je nuancerais par mon expérience personnelle !
Une autre belle réussite de création encore plus dingue d'homme cette fois s'est faite au mois d'août. Ce depuis bientôt 5 ans ! Tout est affaire de cœur et de motivation sans faille !

Nos deux héroïnes ont réussi à garder le cap de leur projet. Le sourire aux lèvres, tel de modernes Amazones comme un défi, le projet prend de plus en plus de corps et de place !

Pouvons nous penser que ces dames n'ont connu aucun découragement depuis le sursaut de motivation ?
Que nenni !

Âme sensible s'abstenir nous allons nous occuper de la face obscure du projet, les moments ou les larmes se disputent à la rage et au sentiment d'échec. Ces moments si douloureux que retrouver de la force pour continuer le combat semble impossible. Ces moments où le sentiment qui domine est : « Tout est perdu ! »

Ce serait faire une addition un peu facile et oublier que l'unité de valeur est la fille !
Et je l'ai déjà dit mais je sent des résistances à l'exposé de la méthode de calcul alors je vous affirme comme vérité vraie et irréfutable : une fille est increvable, pleine de ressources incalculables et merveilleuses qui font toute la différence !

Mais les jours d'abattement font aussi partie de ce projet. Bien sûr. Toutefois, à mon goût très personnel il ne manque pas de piquant !

Commençons par Sandy. Dans la constitution du projet un passage via la case MCAE était inévitable. Les banques étant ce qu'elles sont... une validation externe de la viabilité du projet était indispensable. Donc qui dit MCAE dit présentation du projet devant un jury...

Ouuuiii rappelez vous les sueurs froides avant les oraux du bac... Parce qu'en principe on commence par là.
L'impression de tout perdre surtout sa dignité d'humain ! Pour le bac, soit les vacances sont cool, soit révisions et le regard des parents qui change, genre qui est cet humain ingrat qui nous déshonore avec un échec au bac !!

article6_souvenirs

 

Sauf que dans notre histoire Sandy jouait son avenir de créatrice d'entreprise.

Quitte ou double !
Et c'est la descente aux enfers après l'entretien. L'impression que le projet vient de lui échapper, que tout est perdu. L'avenir aux oubliettes. Fini les rêveries. Out ! On range le rêve et plus rien ne sera pareil. Le goût de l'échec est entre-aperçu pour la première fois.
Se dire qu'on a quitté son boulot pour défendre son projet en vain ?
Créer c'est casser le confort, lâcher prise, se mettre en danger mais est-ce pour tout perdre en un seul entretien ?

Le lendemain le soutien de la MCAE est officiel.

Yeah ! Rock baby, rock !

Au bout de 9 banques le résultat est le suivant :

Une dit oui mais pas toute la somme nécessaire.
Une dit mais oui bien sûr c'est un chouette projet que vous avez la !
Ou il est une fois de plus question de bonne étoile : )

Récapitulons :

La banque OK, le local OK, les travaux : en cours, le nom : il y en a pas !

★ to be continued 


On vous réserve une petite surprise très très bientot... !